Atelier: Analyses d'impact budgétaire

 

Université Mohammed V – Rabat
Faculté de Médecine et de Pharmacie – Rabat
Équipe de Recherche de Pharmacoépidémiologie & Pharmacoéconomie
Pr. Y. CHERRAH

 

Atelier de formation :
Les analyses de l’impact budgétaire (AIB)

Intitulé:

  • Les analyses d’impact budgétaire (AIB)

                   

Objectifs:

  • Connaitre l’intérêt des AIB des produits de santé
  • Définir les approches des analyses d’AIB
  • Connaitre les modalités de réalisation des AIB

Public cible:            
Secteur public :

  • Personnel du ministère de la santé (ANAM, CNOPS, CNSS, DMP, DA…)
  • Enseignants-chercheurs, internes, résidents, doctorants, participants au DU P2e,…

Secteur privé :

  • Personnel de l’industrie pharmaceutique (directeurs médicaux, chefs de projet, délégués médicaux…)
  • Personnel des assurances-maladie privé.

Animateurs:

  • Pr S. Ahid : Professeur agrégé de Pharmacologie. Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Coordinateur de l’équipe de recherche de Pharmacoépidémiologie & Pharmacoéconomie.
  • Pr Y. Cherrah : Professeur de Pharmacologie. Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Président de la commission de transparence. Responsable de l’équipe de recherche de Pharmacoépidémiologie & Pharmacoéconomie.                   

Préambule:

L’analyse d’impact budgétaire (AIB) a pris son origine depuis quelques années dans le calcul du coût brut global associé à l’éventuelle généralisation d’une stratégie sanitaire. Elle désigne une approche plus sophistiquée visant à répondre à la question de l’accessibilité financière (affordability) d’une stratégie, en mesurant l’incidence financière sur le budget d’un agent payeur de sa mise en œuvre (ou de son retrait). visent à mesurer les incidences positives et négatives de la modification d’une stratégie médicale sur le budget d’une institution. Elle fournit en outre un cadre synthétisant les connaissances disponibles à un moment donné et pour un payeur donné, sur l’état d’une pathologie, sur ses traitements usuels et sur les effets d’une modification de ces derniers.
l’AIB cherche à déterminer précisément les conséquences budgétaires de chaque innovation. Il existe donc, a priori, une complémentarité entre l’évaluation économique (EE), chargée d’estimer l’efficience d’une stratégie, et l’AIB, mobilisée pour en évaluer l’incidence financière.
Le bon usage de ces outils voudrait donc que, pour toute stratégie préalablement identifiée comme efficiente par l’EE, l’AIB soit ensuite mobilisée pour estimer l’impact de sa mise en œuvre éventuelle sur le budget du payeur, en lui permettant de vérifier s’il en a la capacité de financement ou de prévoir et de planifier les moyens de financement nécessaires. De nombreux pays dans le monde ont reconnu l’utilité de cette analyse dans le processus de prise de décision médicale. Elle est actuellement en usage en Australie, Canada, USA, Angleterre, Pays-Bas, Pologne, France… et cette approche a fait l’objet de plusieurs Guidelines.   
                     

Programme:

14h30 – 15h00 : Les évaluations en pharmacoéconomie
15h00 – 16h00 : Les analyses d’impact budgétaire : Approches et modalités de réalisation.
16h00 – 16h15 : Pause-café
16h15 – 17h00 : Etude de cas.
14h30 – 17h00 : Remise des attestations                        

Date:

Samedi 11 octobre 2014 (après-midi) 

Lieu: 

 

Centre d’accueil et de conférences de la Fondation Mohammed VI des œuvres sociales – Rabat                          

(*) Frais d’inscription:

Secteur privé  : 1500 MAD
Secteur public : 600 MAD
Etudiant, Interne, Résident, doctorant, Etudiants de DU P2e : 300 MAD

Nombre de participants: 25     

Inscription: s.ahid@um5s.net.ma

  (*) Les frais d’inscription comprennent l’accès à la formation, la documentation et la pause-café